Construire en mer

Monaco[principauté]


La Principauté de Monaco est l’un des États les plus petits et les plus denses au monde, et ses 200 ha ne sont pas extensibles. Cette étude urbaine théorique tente de répondre malgré cela au souhait politique de son extension… sur la mer : comment composer un nouveau quartier sur l’eau, inventer et justifier sa forme urbaine? La méthode que nous avons choisie est inductive. Des figures de projets radicaux et contradictoires sont proposées comme support. Elles sont nommées, illustrées et comparées afin d’extraire des lignes d’intentions urbaines qui servent à la rédaction du récit d’un vrai programme urbain, support des futurs concours d’architecture opérationnels.

Principality of Monaco: building on the sea

The Principality of Monaco is one of the world’s smallest and most densely-populated states, whose land area of 200 ha cannot be increased. But there is a political ambition for an extension out onto the sea, which is what we look at in our study. How is this objective to be achieved and justified? The method we have chosen is inductive. It generates radical, speculative, diverse projects that are characterised, illustrated and calibrated as realistic planning programmes which could also provide a basis for future architectural competitions.

PARTAGERShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Facebook

Lieu : Principauté de Monaco
Maîtrise d’ouvrage : Principauté de Monaco, Service de la Prospective Urbaine
Concepteurs : Ilex paysage urbanisme, Xaveer de Geyter Architecte (mandataire)
Dates : 2003-2004
Missions : étude prospective territoriale
Surface : le territoire monégasque (200 ha)