Parc de la Plage bleue, une reconquête sculptée dans le paysage chaotique

Valenton[94]

En 1989, le département du Val de Marne décide de transformer cette ancienne gravière de 40 ha de la plaine de Créteil. Nommée « Plage Bleue » (car initialement remplie par une nappe phréatique claire), mais devenue décharge, elle est inaccessible et cernée par un réseau d’infrastructures lourdes (TGV, ligne THT). Ilex, jeune équipe de concepteurs, réutilise le demi-million de m3 de remblais en place en le sculptant pour recomposer des rives et des reliefs. Le projet réintroduit le végétal comme acteur principal de cette renaissance. Ce nouvel équilibre écologique offre de multiples scènes végétales, un réseau de parcours pour l’Est parisien et constitue à l’échelle interurbaine un véritable repère, visible du TGV.

Valenton: the Plage Bleue park
In 1989, the Val-de-Marne department decided to redevelop this former gravel quarry of 40 ha in the Créteil plain. Known as « Plage Bleue » (« Blue beach »), having formerly been fed by an aquifer, it later became a rubbish dump surrounded by railway lines and high-voltage cables. Ilex, with its young team of designers, used the half million cubic metres of rubble that it found on the site to reconfigure its borders and topology. The new ecological equilibrium, with its profuse vegetation, comprises an eco-mode network in the east of the Parisian conurbation, and is an interurban landmark, visible from the high-speed TGV rail line.

PARTAGERShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Facebook

Lieu : Valenton, 94 (Fr.)
Maîtrise d'ouvrage : Conseil Général du Val-de-Marne
Concepteurs : Ilex paysage + urbanisme (mandataire), Lieux-Dits Architectes
Dates : 1987 - 1991
Missions : AVP global, MOE opérationnelle partielle
Chiffres clés : 27 ha AVP, 13 ha périmètre opérationnel
Montant des travaux : 5.3 M€ HT