Parvis de la Gare Saint Charles

Marseille[13]


Les abords de la gare Saint Charles à Marseille s’implantent dans un environnement contraint ; un tissu urbain très dense où se rencontrent voies ferrées, fin de l’autoroute A7 et pôle d’échange multimodal bus/métro/parking. Le projet s’inscrit dans le cadre de la ZAC Saint Charles / Porte d’Aix, qui repose sur la requalification de ces deux principales entrées de ville : la gare, donc, et la porte d’Aix pour les usagers de l’autoroute.

Vers un confort urbain retrouvé

Comment ré-ancrer un équipement-monument dans un espace de mobilité d’une telle densité ? Il s’est agi pour Ilex d’améliorer le cadre de vie des usagers, en proposant, dans cet espace dense et aux usages multiples, de dépasser le cadre des mono-fonctionnalités traditionnelles. Ainsi, là où se croisent le parvis de l’université, celui de la gare, l’avenue du Général Leclerc, les boulevards Desplaces et Nedelec, Ilex propose de décloisonner les entités et de réarticuler de concert les différents usages.

Fluidité, continuité

Dans la continuité du monument, l’esplanade de la gare reçoit un dallage calcaire en écho à l’escalier historique. Il s’écoule jusqu’au-delà de la place Victor Hugo, venant embrasser l’entrée de l’université. En retour, les jardins de l’université sont libérés et se déploient jusqu’aux portes de la gare, les colonisant d’espèces indigènes et persistantes (cyprès, pins maritimes), et d’une végétation exotique de dattiers de Canaries. Ces sous-espaces végétaux offrent des lieux de pause, d’attente et de rencontre au cœur de la ville. De là, de larges rivières vertes s’écoulent jusqu’au parvis Nedelec et boulevard Bourdet et viennent pacifier et sécuriser la circulation des différents usagers.

L’espace public en mutation

Le décloisonnement suggéré ainsi assure un espace évolutif, flexible et adaptable aux changements à venir. Revendiquée par Ilex, l’évolution actuelle de l’espace public vers des espaces moins façonnés et compartimentés permet à chacun de pouvoir s’installer, se reposer, rencontrer l’autre dans une liberté d’usage augmentée. Elle admet aussi l’espace dans une temporalité mouvante, et, par cette souplesse, lui assure une capacité d’adaptation continue.

PARTAGERShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Facebook

Lieu : Marseille (13)
Maîtrise d’ouvrage : Euroméditerranée
Concepteurs : Ilex paysage urbanisme (mandataire), MA Design éclairage, Ingérop
Dates : livraison 2009
Mission : MOE complète
Surface : 1,8 ha
Montant des travaux : 3,6  M€/HT

ilex_gare-saint-charles_plan