Berges de Seine

Sèvres, Meudon, Issy-les-Moulineaux[92]


Cette reconquête des berges s’étire sur 4,5 km et concerne 12 hectares d’espaces publics. Ce sont les dernières berges naturelles avant les quais de Paris. L’enjeu du projet est de concilier la dimension écologique du site avec la multiplication des usages liés à la densification urbaine dans un Grand Parc linéaire.

Reconquête

La rive gauche de la Seine, historiquement industrielle et ouvrière, est en pleine restructuration et son environnement naturel subit de fortes pressions. La situation géographique du site en fait pourtant l’élément pivot d’une grande continuité verte et biologique depuis le parc Saint Cloud jusqu’à celui de Saint Germain. Il s’agit alors de maintenir ce fil et de renforcer cette résille verte couvrant l’ouest Parisien. C’est le long de la RD7 que s’égrènent ainsi, avec plus ou moins de largeur, les nouvelles rives habitées.

Horizon et continuités

L’horizon vert préservé par l’aménagement des berges renforce l’idée de trame continue, dans laquelle Ilex vient qualifier les paysages par séquence.

Le travail consiste avant tout à multiplier les potentiels usages et offrir une alternance entre résille de cheminements et grandes plates-formes prairies, plages vertes inattendues. Promenade, bateaux-logements, services et loisirs : les berges reprennent vie dans une nouvelle dynamique végétale, confortable et apaisante.

PARTAGERShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Facebook

Lieu : du Pont de Sèvres à Paris (92) Villes de Sèvres, Meudon et Issy les Moulineaux
Maîtrise d’ouvrage : Conseil Général des Hauts-de-Seine
Maîtrise d’œuvre : Ilex [paysage urbanisme] mandataire, OGI, Confluences BE environnement
Mission : Maîtrise d’œuvre complète
Dates : Etudes 2007 - 2013, Travaux en cours
Linéaire : 4,2 km linéaires, 12 ha
Montant des travaux : 40 M€/HT

 

070417NADIA2 berges92-1000EB

Plan