Et si l’on considérait que certains grands espaces mutants comme les friches industrielles ne sont plus abandonnés mais « en attente » d’une nouvelle urbanité ?

Drocourt, Parc des îles

Au centre de la commande une plateforme stérile, friche historique de l’usine de coke, mais tout autour, trois terrils, un chantier d’extraction encore actif à l’époque du concours, 150 ha d’espaces d’entre-deux, un site d’interface entre trois anciennes communes minières. Comment éviter que ce grand vide ne passe de l’état de trou noir à celui de trou vert ?

L’idée était parfaitement insolite d’amener l’eau comme pièce centrale d’un récit plus vaste ; d’ébaucher autour un parc des îles, devenant les moteurs d’une démarche, de considérer enfin l’ensemble du territoire des trois terrils et des 150 Ha comme l’enjeu véritable, la bonne échelle de réflexion…

Une appropriation spontanée par les habitants et les associations de cette nouvelle figure du paysage et de la géographie industrielle l’a emporté. Au-delà de nombreuses difficultés de gouvernance et de gestion, le grand parc des îles devient doucement catalyseur d’un futur cadre urbain de nouvelle génération ; support mixte et pérenne de loisirs, d’habitat et d’activités.

Portfolio