Au-delà de l’aménagement, la contextualisation des espaces.

Dans ce paysage urbain de plus en plus densément habité et mobile, l’espace « non construit » au fil du canal peut être considéré comme un « équipement ouvert à ciel ouvert ».

Grand Lyon, Anneau Bleu sur les rives du canal de Jonage

Au départ simple chemin de halage, technique mais présentant l’opportunité de prolonger la piste « mode doux » qui traverse tout Lyon de près de quarante kilomètres vers le Nord, cette étroite bande d’espace prise en étau entre ville et canal représente plus qu’un lien deux-roues : c’est un balcon sur l’eau et sur le grand parc naturel de l’autre rive (3000Ha).

Choisir de le traiter de manière douce - sabler plutôt que d’enrober - et de très peu l’équiper (lumière, mobiliers), a été un combat défendant l’idée de faire traverser la stratégie du parc naturel sur la rive urbaine, évitant que cet espace ne devienne un simple arrière de ville : Une identité ainsi redessinée par un travail de soustraction,  redessinant une identité Soustraction, douceur et identité au cœur du projet.

La relation paysagère – visuelle – à l’eau est centrale pour entretenir cette magie et l’aménagement de fenêtres devient une question de gestion plus que d’investissement. Le projet démontre que l’on peut ainsi réussir à traiter de grandes surfaces et les entretenir au moindre coût.

Portfolio